Disney à Fontainebleau

Bonjour !

Comme vous pouvez le voir, nous n’avons pas arrêté le géocaching 😋, mais pour des raisons personnelles (rien de grave !!!🤐), nous ne pouvions rien publier, et nous n’avons pas pu faire tous les souvenirs de l’événement « Hidden Creatures ». Bref, deux mois super personnellement, mais assez pauvres au niveau geocaching (et encore, vous savez pas tout !!!). Pour nous rattraper, par une belle journée ensoleillée mais non étouffante, nous décidons de prendre la direction de Fontainebleau pour une série intitulée « Disney ».

30 caches !
Après avoir fait la checklist d’avant Geo-rando et préparé un bon pique-nique 🌮, nous voilà sur place après 1h de géo-moto. La première cache, « Disney 1 Alice Comedies » est directement sur le parking, mais on tourne un peu en rond car les coordonnées sont à plus de 10 m de la cache ! Heureusement qu’un spoiler est là pour nous aider, sinon on serait encore en train chercher ! Avec cette première cache, le ton de la série est donné pour les 11 qu’on fera ensuite, avec des coordonnées souvent à plusieurs mètres des caches, mais bon, entre l’indice et les spoilers pour chaque cache, ça compense largement le problème et ne gâche pas le plaisir de les trouver 😀 ! D’ailleurs, nous attribuons une mention spéciale pour la « Disney 3 Steamboat Willie« , simple et efficace 🙂 On a adoré, et cette suite mérite selon nous un Point Favori (PF) 🏆 !!!

STF de Disney !
On s’enfonce dans cette forêt magique en suivant un chemin sablonneux bordé de magnifiques bruyères, qui serpente entre les fougères, les chênes, les bouleaux et les fraises des bois, (entre autres), qui escalade ces amas d’énormes pierres lisses et intemporelles, pour nous guider le plus souvent vers des vues imprenables de cette majestueuse forêt où, décidément, on se sent bien. 🙏
Entre les indices et les spoilers, les caches se laissent trouver rapidement, les conteneurs sont toujours les mêmes mais les types de camouflages changent, allant du simple scotch camouflage au tube inséré dans une pierre (qui nous donna d’ailleurs de la difficulté car il était trop bien caché celui-ci ^^), le tout fait maison ! Vers la fin de la boucle que nous avions décidé d’emprunter, entre deux recherches, nous recevons l’alerte 📳 qu’une cache vient d’être publiée. Petite pause le temps de regarder et là, c’est le drame 😰 !!! La cache est située à moins de 600m de notre appartement, alors que nous sommes en train de cavaler à plus de 60 km de là… Adieu veaux, vaches, FTF ! Quand on connait les géocacheurs ultra rapides à l’affût dans le secteur, cet espoir s’envole… 😅
Ceci marquera la fin de notre géo-rando et notre retour à Paris, après quatre bonnes heures de marche ! Bien-sûr, c’est plus fort que nous,  nous prenons la direction de la nouvelle cache, vu qu’aucun FTF n’a encore été loggé plus de 2h après la publication. Qui sait, avec les vacances et sur un malentendu, le haut du podium est peut-être encore libre ! 🙃
Arrivés sur place, difficile de faire discret, notre petit manège est vite repéré et on apprend qu’une seule personne est passée ! Quand on trouve la cache, il reste 2 places sur le podium ! 🙂 Nous serons STF, et le FTF revient à BabouGC, qu’on salue au passage ! 👋

Conclusion : Des caches pour toute la famille 👪, les plus jeunes iront les dénicher dans les grosses pierres creuses de Fontainebleau et les grands auront le droit de grimper dans certains arbres ! On aurait aimé que les conteneurs soient plus construits sur le thème de Disney, car quoi de plus drôle que de tomber sur la maison d’un nain pour Blanche Neige ou sur un p’tit Dumbo enroulé dans ses oreilles, mais on sait quel travail cela représente. Quoi qu’il en soit, les nombreuses (26 Tradi, 2 multi et 2 mystery) caches et cette superbe forêt nous ont ravis !
Une description en rapport avec le thème accompagne chaque cache et la série, qu’on reviendra terminer bientôt, vaut le détour. Merci Olive088 pour cet agréable moment ! Ah oui, petit détail qui a son importance :  n’oubliez pas de relever les indices qui sont présents sur 10 des 29 caches pour avoir le droit de faire la bonus !!! (Lien Geocaching des caches).

Merci pour la balade et bon geocaching !

La Via Ferrata de Cavaillon !

Bonjour,

L’année dernière, nous avons fait une initiation T5 avec une association spécialisée dans la grimpette d’arbres, ce qui nous a permis d’avoir de bonnes bases pour partir à l’assaut de futures T5 nichées dans les branchages… 🙂
Puis, en recherchant des T5 a décrocher, nous sommes tombés sur des caches avec le terme « Via Ferrata ». C’est en fait un autre style de T5 qui est orienté escalade, mais sans être de l’escalade à 100% ! D’accord, une petite explication s’impose…😁 Ce sont en fait de vraies voies d’escalade qui ont été aménagées pour que tout le monde (ou presque) puisse y aller. Des éléments ont donc été installés tout le long du chemin d’escalade :  une ligne de vie (qu’on suit du début à la fin), des ponts suspendus et/ou tyroliennes et, pour la majorité du parcours, des barres de fer (un peu comme les barreaux d’une échelle) qui nous ont aidés à évoluer dans toutes les directions le long de la falaise.

La voie de fer ! 🙂
Contrairement à une T5 arboricole, vous ne trouverez pas de Via Ferrata partout, tout simplement parce que la majorité sont installées dans le centre et le sud-est de la France. Vous trouverez pas mal d’informations sur www.viaferrata-fr.net : la difficulté, le nombre de chemins, les types d’obstacles disponibles, ce qui est bien utile avant de se rendre sur place. Les Via Ferrate ont plusieurs niveaux de difficulté, mais elles sont toutes classées en T5 car vous devrez vous équiper de matériel pour vous déplacer dessus. Donc, on résume : les Via Ferrate ne sont pas des caches, mais des parcours « d’escalade » sur lesquels des caches ont été mises en place par des geocacheurs. Donc d’un côté, vous avez la difficulté de la cache et de l’autre, la difficulté de la Via Ferrata ! Et tout comme pour une T5, un matériel adapté est nécessaire.

Natura AD :
Pour cette découverte, nous décidons de tester la Via Ferrata de Cavaillon sur le parcours « Natura » qui est noté « AD », soit « Assez Difficile ».  Pas de chance pour nous, une cache est bien présente à Cavaillon, mais sur l’autre partie du parcours appelé « Souterrata » qui est coté TD, soit « Trés Difficile »… Comme nous ignorons tout de cette activité, nous passons par un guide pour nous accompagner, nous prêter le matériel et nous donner les bases pour évoluer dans ce milieu inconnu, le tout pour 35 euro par personne pour environ 1h30 de parcours. Le matériel (de base) est composé d’un baudrier, avec une longe pour s’assurer le long du parcours sur la ligne de vie, sans oublier un casque.
Un grand merci à Davis Malbos, notre guide, pour cette matinée découverte ! Vous pouvez retrouver toutes ses coordonnées sur son site www.verticalsession.com.

Les épreuves :
Après un test  sur un praticable pour nous donner les bases, nous voilà partis sur la vraie « Via Natura « ! A peine avons-nous parcouru 3-4 mètres que nous nous retrouvons face à un pont de singe ! Âmes sensibles au vertige s’abstenir… Arrivés au bout et après avoir effectué un virage accrochés à flanc de montagne, nous trouvons cette fois devant nous une passerelle de bois qui, une fois passée, laisse place à une poutre en bois ! Le début de parcours est très impressionnant, il faut bien l’avouer, entre l’entrée à pic et l’enchaînement des 3 ponts avec, entre chaque, une évolution sur la paroi rocheuse ! Le ton est donc donné ?! Eh bien… non… la suite est bien trop facile à notre goût… finies les passerelles et les ponts de singe, place à une jolie balade le long de la falaise, en s’aidant des barreaux scellés dans la paroi, entourés d’un paysage magnifique ! Seule la sortie nous demandera  un peu plus d’efforts.

Conclusion : on en redemande ! C’est certes une très bonne expérience, finalement plus facile que ce à quoi on s’attendait ! Une note AD qui nous paraît même surévaluée, étant donné que les difficultés sont regroupées en début de parcours, le reste semble trop facile. Ce n’est que notre avis, n’oubliez pas de prendre votre condition physique et habilité en compte. Ce parcours est réalisable avec des enfants s’ils mesurent plus d’1,30 m pour la « Via Natura ». Nous vous conseillons l’aide d’un guide pour votre première sortie, afin de savoir comment s’assurer sur une ligne de vie et évoluer sur une paroi rocheuse, ensuite, à vous de jouer !

Bonne  aventure et bonne découverte ! 🙂